V / Conclusion

Les hommes ont toujours voulu voler. Ils se sont donc basés sur le seul indice sur le vol que leur offrait la nature : les oiseaux. Les anciens réalisaient leurs rêves à travers des mythes qui leur permettaient de croire en l’existence de la possibilité de vol pour les humains. Mais ce rêve est resté un mythe durant une longue période. C’est au XVème que Leonard de Vinci se replonge dans un désir oublié en dessinant de nombreux de machines destinées à voler. Ces machines reproduisaient la technique de vol des oiseaux : un mécanisme activé par la force de l’homme faisait « battre des ailes » l’appareil. Cependant aucune de ses machines ne parviendra à décoller. Pourtant il contribue à la réussite du premier vol en rallumant ce désir de s’envoler. C’est à partir de 1891 que tout commence réellement. En cette année, le mécanicien allemand Otto Lilienthal, réalise des vols planés avec une armature en bambous et de la toile. S’en suit ensuite une série d’avancées dans l’aviation. En 1889,une machine à vapeur fabriquée par Clément Ader réussit à décoller du sol durant quelques instants. Puis, en 1903, enfin, le premier vol. Les frères Wright décolle à bord de leur Flyer, un avion basé sur le modèle biplan. Puis, en 1908, le premier kilomètre est réalisé par Henri Farman. Suivi de la traversée de la Manche par Louis Blériot en 1909, à bord d’un avion basé sur un modèle monoplan qui sera ensuite repris. Roland Garros réalisera la traversée de la Méditerranée en 1913. En 1927, Charles Lindbergh traversera l’océan Atlantique. L’océan Pacifique sera lui vaincu en 1928. Ces nouvelles inventions s’éloignent de plus en plus de la technique de vol des oiseaux car les ailes de ne sont plus mobiles et l’avion est propulsé à l’aide d’un moteur. Cependant par la forme, ce sont ces nouvelles fabrications qui ressemblent le plus. En effet, de nombreuses machines imaginées et fabriquées dansles débuts de l’aviation ne comportaient que très peu de ressemblances avec les oiseaux. Les nouvelle sconnaissances de l’homme en matière de propriétés physiques lui ont permis de réaliser de nouvelles constructions copiant certains oiseaux dans leur manière de voler avec l’apparition des planeurs qui utilisent les courants ascendants et les mouvements de masse d’air pour se maintenir dans les airs.Ces nouvelles formes d’avions ont un élément essentiel pour pouvoir voler : le profil d’une aile aérodynamique. Et ce profil, l’homme le doit à l’oiseau.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site